Propriété Joubert

Localisation :
La propriété Joubert est localisée à 55 km au NE de la mine de diamant Renard qui est accessible par la Route 167.

Intérêts :
La propriété est formée de 182 claims, possédés à 100% par Stelmine et couvrant une surface de  94.2 km2.

Description :
La propriété est située dans la sous-province de La Grande à proximité du contact avec la sous-province métasédimentaire de l’Opinaca. En 2018, des travaux ont permis de cartographier des assemblages de roches métasédimentaires composés de paragneiss de sillimanite-cordiérite, paragneiss migmatisés et migmatites (Formation de Solomon) au contact de roches métavolcaniques basaltiques parfois coussinées (Formation de Trieste) associés à des couches de siltstones/tufs riches en sulfures et graphite. Une tectonique polyphasée affecte la majorité des roches volcanosédimentaires et plutoniques, et on remarque des plis de seconde génération orientés EO et plongeant vers l’est. Les géologues de Stelmine ont récolté plus de 57 échantillons de roche, dont 32 en rainurage.

Les résultats de la campagne d’exploration menée en 2018 sur la propriété Joubert dans laquelle des échantillons de rainurages ont procuré des valeurs de 0,83 g/t Au sur 1,5 m et de 1,10 g/t Au sur 0,25 m. Les nouvelles valeurs aurifères s’ajoutent à celles des récentes découvertes sur les propriétés Trieste et Mercator dans le secteur est du bassin métasédimentaire de l’Opinaca.

Les lithologies analysées sont des paragneiss à biotite/hornblende migmatisés, riches en quartz, altérés contenant de la pyrrhotite et de l’arsénopyrite. Des valeurs anomales en arsenic (As entre 679 et 2580 ppm) sont reportées. Ces indices se situent de 5 à 20 m des affleurements de Mines Virginia (2007) montrant des valeurs de 4,69 g/t et 0,48 g/t Au obtenues dans des veines de quartz déformées et fragmentés à l’intérieur de gneiss-migmatites à pyrite-pyrrhotite. En 2017, une minéralisation aurifère fut découverte par Stelmine dans la partie nord-est de la propriété sur un affleurement rouillé exposant des siltstones/tufs au contact de roches métabasaltiques. La minéralisation comprend de la pyrrhotite, pyrite et chalcopyrite localement massives ou injectée dans les fractures. La roche est parfois silicifiée et magnétique, contient du graphite et est accompagnée de veines de quartz. Des échantillons choisis ont révélé des teneurs de 2,48 g/t Au, 0,16 % Zn, 1440 et 2760 ppm As. Ce même horizon se poursuit vers l’ouest pour tourner vers le sud, puis vers l’est au contact des métabasaltes et d’un pluton de roche ultramafique (webstérite). Le contact entre les roches basaltiques et cet horizon de silstones/tufs constitue une cible d’exploration aurifère potentielle due à la présence de zones sulfurées massives à disséminées possédant des valeurs anomales en Au (0,10 et 0,13 g/t) et Zn (0,1 %).