Propriété Courcy

Localisation
La propriété Courcy, qui consiste à 393 claims d’une superficie approximative de 199,3 km², est située à moins de 100 km à l’ouest de Fermont, Québec.

Intérêts
Stelmine détient 100% des droits.

Description
La propriété Courcy a généré plusieurs découvertes aurifères dans un nouveau district minier localisé dans la partie est du bassin métasédimentaire de l’Opinaca qui révèle un haut potentiel de découvertes aurifères dans un contexte géologique similaire à celui de la Mine Éléonore.

Un levé géologique et structural systématique de la propriété indique la présence d’un bassin (méta-) sédimentaire important composé de grauwackes, mudstones, arénites quartzifères, quartzites et conglomérats monogéniques/polygéniques accompagnés d’amphibolites et appartenant à la sous-Province de l’Opinaca plutôt que celle de l’Opatica. Une faille de chevauchement majeure marque le contact entre la Formation de Courcy et le bassin métasédimentaire.


Photos (A) et (B) : Formation de fer rubanée (BIF) de l’indice Courcy 2.4: alternance de lits sombres (grenat et pyrrhotite) et clairs (quartz, plagioclase et amphibole).
Photos (C) et (D) : Formation de fer de l’indice Courcy 2.4: la pyrrhotite et la chalcopyrite sont les sulfures dominants

Travaux 2018

Durant sa campagne de travaux d’exploration de 2018, Stelmine a investigué plus de :

  • 124 affleurements;
  • 37 décapages dont les affleurements furent cartographiés;
  • 568 m linéaires de rainurage qui ont généré 578 échantillons analysés pour l’or;
  • 111 échantillons choisis provenant principalement de la Formation de Soulard à proximité de la faille; Couteau furent récoltés et analysés.

Afin de mieux préparer sa campagne de forage, Stelmine a élaboré un modèle 3D illustrant les divers assemblages et formations géologiques composant la propriété Courcy (Figures 1, 2). Le modèle a été construit en intégrant les levés géologiques et structuraux ainsi qu’en réinterprétant des levés géophysiques.


Figure 1

La Figure 1 indique la présence d’un vaste bassin (méta-) sédimentaire intensément déformé composé de grauwackes, mudstones, arénites quartzifères, quartzites et conglomérats monogéniques/polygéniques accompagnés d’amphibolites.

  • Au nord, la Formation de Courcy se caractérise principalement d’un assemblage métavolcanique gneissique de méta-andésites, tufs et des paragneiss migmatitiques recoupés par des filons-couches de tonalite ou de diorite;
  • Au sud, une série de roches tonalitiques, granodioritiques et monzogranitiques appartenant à la Suite d’Atticoupi marque le contact avec les roches métasédimentaires et métavolcaniques.

La faille Couteau est une faille de chevauchement majeure qui se prolonge sur plus de 21 km, et qui est porteuse de la minéralisation aurifère. Au cœur de la propriété, elle subdivise la Formation de Soulard en deux unités volcaniques au niveau d’un assemblage d’amphibolites ferrifères à sulfures et à grenat et de formations de fer silicatés. Le modèle 3D présente les meilleurs résultats des analyses aurifères qui se situent majoritairement dans la Formation Soulard supérieure, généralement le long ou en bordure de la faille Couteau. Les 8 forages complétés par SOQUEM en 2006 sont reportés sur la carte 3D (Figures 1, 2). Les forages courts plongent tous vers l’ouest et semblent recouper la trace de la faille Couteau.

C’est d’ailleurs, près de la faille Couteau que deux des huit forages de SOQUEM ont donné les meilleurs intervalles aurifères à proximité de la zone Courcy 2.4 (i.e. : 4,27 g/t Au sur 42 m (incluant 12,15 g/t Au sur 13,5 m); sondage no. 8 et 0,94 g/t Au sur 10,50 m, sondage no. 4).

Cette zone majeure bien exposée a été soumise à de nombreux travaux de rainures par Stelmine. Parmi, ces derniers, les résultats d’une rainure de 47 mètres, qu’elle vient de recevoir, ainsi que d’autres rainures dont les intervalles aurifères sont présentés ci-dessous.


Stelmine s’attend à recevoir incessamment les résultats des analyses restantes des échantillons expédiés au laboratoire Actlabs.

Le modèle 3D indique que la faille Couteau fut associée à un premier épisode de déformation et tout comme les deux autres failles de chevauchement limitant les autres assemblages lithologiques, fut replissée lors d’un deuxième épisode de déformation générant des plis orientés ENE plongeant modérément vers l’est (Figure 1). Une vue d’ensemble du modèle 3D montre la faille Couteau qui marque le contact minéralisé en Au entre les formations volcaniques Soulard Inférieur et Supérieure ainsi que la zone possédant le potentiel aurifère le plus élevé. La Formation de Soulard est essentiellement composée d’amphibolites (métabasaltes), parfois coussinnés, de tufs intermédiaires, de cherts/quartzites et de formations de fer. La minéralisation aurifère imprègne la faille Couteau et les unités adjacentes sur une épaisseur estimée de 5 à 20 m au niveau de trappes structurales (ex : charnières de plis, zones intensément plissées et mylonitiques). Elle est contenue dans les horizons hautement déformés et métamorphisés de sulfures massifs à semi-massifs associés à des porphyroblastes de grenat, du quartz, plagioclase,de l’amphibole et du pyroxène. Les géologues de Stelmine ont reconnu la zone de faille Couteau sur plusieurs zones de décapages principalement au cœur d’un vaste antiforme exposé près du lac Couteau particulièrement au niveau de la zone charnière sur le site de Courcy. Une vue rapprochée de la principale zone aurifère de la propriété Courcy (Figure 2) montre la faille de chevauchement Couteau et la zone de haut potentiel aurifère plongeant vers l’est le long du contact entre les formations supérieure et inférieure de Soulard. Les échantillons minéralisés récoltés durant la campagne d’exploration 2017 se retrouvent à l’intérieur ou à proximité de la faille particulièrement dans la formation Soulard Supérieur.


Figure 2

La présence de la faille Couteau replissée par un deuxième épisode de déformation générant des trappes structurales, son association avec des assemblages sulfurés aurifères dans les roches métavolcaniques ferrifères/formations de fer ainsi que son extension sur plus de 21 km réaffirment la confiance de Stelmine dans le potentiel de la propriété Courcy et l’incite à poursuivre ses travaux. La propriété aurifère Courcy est située dans la partie est de la Sous-province d’Opinaca à proximité de la frontière Québec/Labrador.

Travaux 2017
Points saillants de la campagne de travaux de 2017 :

  • Découverte de nouvelles zones aurifères potentielles;
  • Plus de 16 nouvelles zones minéralisées (riches en pyrrhotite-pyrite±chalcopyrite) ont été décapées, cartographiées et échantillonnées (échantillons choisis et rainurages) sur une surface de plus de 2 000m²;
  • Au total, 751 échantillons de roches, incluant 433 échantillons de rainurage totalisant 398 m en longueur, ont été prélevés d’affleurements, et d’anciennes et nouvelles zones de décapages. Les échantillons furent expédiés au laboratoire ALS Chemex à Val d’Or pour analyses de l’or et autres métaux.

En 2006 SOQUEM a réalisé une campagne de huit sondages courts qui ont intercepté des lithologies contenant des valeurs significatives en or. L’un de ces forages a livré une intersection de 4,5 g/t Au sur 42 mètres incluant 12 g/t Au sur 13,5 m. S’ajoutent à ces résultats, 30 indices aurifères qui n’ont pas été vérifiés par sondage.

Géophysique
La carte géophysique construite lors du traitement et réinterprétation des données de SOQUEM montrent une nette différence de résistivité apparente entre la Formation de Soulard, contenant les formations de fer minéralisées, relativement à la Formation de Courcy et des roches plutoniques. Ces résultats semblent confirmer la nature sédimentaire de la Formation de Soulard. Les formations de fer possèdent une forte conductivité et le calcul des valeurs Tau (dB/dt) à partir du relevé VTEM démontrent une épaisseur relative élevée des roches riches en sulfures principalement associées aux formations de fer, non seulement à l’ouest du lac Couteau mais également dans les régions moins explorées au nord-est et sud-ouest, ouvrant de nouvelles possibilités d’exploration (Figure 6).

 

Protocole QA/QC

Stelmine a établi un strict protocole QA/QC lors de la manipulation des échantillons récoltés de la propriété Courcy. Celui-ci inclut l’insertion et contrôle de standards certifiés, dans ce cas-ci un standard à haute concentration (OREAS-210) et un standard à faible teneur (OREAS-252) en or, des blancs, des duplicatas afin de valider la précision et la justesse des résultats d’analyse. Tous les échantillons recueillis sur le terrain furent placés dans un sac en plastique, puis identifiés et scellés sous la supervision de géologues professionnels. Les sacs sont ensuite transférés dans des poches de riz et gardés en sécurité dans une tente avant d’être expédiés par avion jusqu’à Wabush. Le transport jusqu’au laboratoire de Actlabs, Ancaster, Ontario à partir de Wabush s’est effectué par camion appartenant à des compagnies de transport fiables. Les concentrations en Au ont été déterminées par méthode de pyroanalyse (Au-FA_ICP).

Le contenu technique a été préparé et approuvé par Michel Boily, PhD, géo; une personne qualifiée (QP) selon la norme NI 43-101.